Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Le PROPHETE MOUHAMED (P S L) Par Serigne Saam Mbaye (E01)

Posté par: PAPA SALL| Mardi 20 mai, 2014 15:40  | Consulté 1241 fois  |  0 Réactions  |   

Invité une seconde fois sur le plateau de TGP par Babacar DIAGNE, journaliste, directeur de la Télévision Nationale, Serigne Sam Mbaye expose sur Le Prophète MUHAMMAD (P.S.L.). L’émission date du 23 Novembre 1997

 

 

Babacar DIAGNE (B.D) : Mesdames et Messieurs bonsoir, nous recevons Serigne Sam MBAYE pour la deuxième fois. La première fois, nous avions parlé avec lui du message Coranique. Vous nous avez manifesté votre satisfaction en nous écrivant et en nous téléphonant. Nous avons bien apprécié cela et c’est la raison pour laquelle nous sommes revenus ici à Louga pour rencontrer Serigne Sam MBAYE une deuxième fois et parler avec lui, cette fois-ci, du Prophète Mouhammad (P.S.L.*).

Serigne Sam, notre émission d’aujourd’hui, nous allons la faire sur Seydina Mouhammad (P.S.L.).

  Serigne Sam MBAYE (SSM) : Oui, d’accord ....comme vous voulez. Merci. Après avoir remercié Dieu et prié sur son Prophète (P.S.L.), je vous salue, vous souhaite la bienvenue et vous manifeste ma satisfaction sur vous. Je suis très content du thème que vous proposez aujourd’hui : Mouhamadou Rassouloul Lahi Anleyhi Salaatou wa salaam** ; un grand personnage. Mais le sujet en question est largement traité ici à plusieurs reprises car c’est avec lui que nous animons nos causeries de Gamou***, et les cassettes enregistrées à cette occasion circulent à travers le pays. Nous essayerons, par conséquent de faire de sorte que ceux qui écoutent les cassettes puissent se servir de la causerie de ce soir.

Mouhammadou-r- Rassoul Lahi (P.S.L.) est le sujet que nous traitons ce soir.

Qu’est-ce que Mouhammad (P.S.L.) ?Un prophète.

Qu’est-ce qu’un prophète ?

Qu’est-ce qu’un ange ?

Qui a envoyé les prophètes ? C’est une chose qu’il faut connaître, c’est cela l’origne de tout.

C’est notre Seigneur (TWT****) qui a envoyé les prophètes. Il a créé les créatures et n’a pas l’intention de les laisser dans l’obscurité. Quant à notre Seigneur, Il n’agit pas par contrainte (pour une cause donnée).Il est au dessus du «ila» : la cause. Nul ne lui demande de compte. (Il y a beaucoup de choses que nous ne pourrions pas comprendre si on nous l’avait dit) Il a donc créé les créatures par sa seule volonté contrairement aux pensées de certains philosophes qui disent que le fait de créer les créatures relève de la nature de Dieu, Il ne pouvait pas ne pas le faire à l’instar du soleil qui dès qu’il se lève ne pourra plus empêcher ses rayons de briller. Le soleil ne peut pas ne pas avoir de rayons. Ce sont des illustrations de cette sorte qu’ils donnent. Ils disent également que la fumée ne dépend pas de la volonté du feu ; dès qu’il y a feu il y aura nécessairement de la fumée. Notre Seigneur, quant à Lui, a créé ce qu’Il a créé par sa seule volonté.

   On se demande également pourquoi Il est resté pendant des moments sans rien créer et s’est mis par la suite à créer alors que «son rien» n’a de commencement. Cela relève également de l’ignorance ; notre Seigneur n’est ni dans le temps ni dans l’espace. Puisqu’il en est ainsi, c’est Lui qui a créé tout milieu quel qu’il soit et Il est resté comme Il était avant de le créer ; Il ne s’est pas transformé. Donc notre Seigneur a transcendé, Il est au dessus de tout cela. Il n’a besoin de rien.

   Notre Seigneur veut éclairer les créatures et, le fils d’Adam est composé de chair et de sang uniquement. Il ne peut même pas supporter un ange à plus forte raison notre Seigneur (TWT) Soi-même. Il devra donc créer une transition. Par exemple, quand les générations antérieures voulaient allumer de grosses branches ils prenaient de la paille, du pétrole ... qu’ils mettaient au contact de ces branches. La paille le pétrole étant inflammables, sont donc faciles à allumer et s’ils sont au contact des branches finiront par leur faire prendre feu. L’ange et le prophète ont donc cette mission-là.

   L’ange ne peut pas être supporté par un homme simple parce qu’il est composé d’esprit (ruh) uniquement et l’esprit s’il se mélange avec un corps fait de chair et de sang, perd beaucoup de ses qualités. Il ne sera plus comme il était auparavant, il ne pourra plus ce qu’il pouvait auparavant, il ne verra plus ce qu’il voyait, il ne connaîtra plus ce qu’il connaîsait.

Il doit donc exister un homme semblable aux autres hommes sur leplan exotérique (zaahir) capable de communiquer avec les anges et de revenir pour parler aux hommes.

B.D : unhun ! unhun !

SSM : Donc si nous posons d’abord les questions qu’est-ce qu’un prophète ? Qu’est-ce qu’un ange ?..... L’ange est un esprit. Il a certes une âme qui le fait vivre car l’ange meurt mais, l’ange est un esprit (ruh), nos yeux-là ne peuvent pas le voir car ils sont matériels.

B.D : Ha bon ! l’ange meurt ?

SSM : Il meurt. B.D : unhun !

SSM : Le jour où on soufflera dans la trompe, tout disparaîtra sauf sept choses qui sont : «Lawhul makhfûz» = la tablette gardée, la Plume, le Paradis, l’Enfer, les âmes, «arash» = le Trône de Dieu, le Piedestal («Kursiyu»). Les anges vont mourir de la même façon que les humains. C’est leur âme qui restera. Vous savez que l’âme «An nafsu laa tamuutu», ne meurt pas. Elle est immortelle. Maintenant..... l’ange.... le voilà. Le Prophète est un fils d’Adam qui ressemble (en apparence) («zaahir ») aux autres fils d’Adam. Mais notre Seigneur l’a façonné d’une telle sorte qu’il peut quitter son humanité pour rejoindre les horizons des anges.

B.D : unhun !unhun !

SSM : Si le temps l’avait permis, nous expliquerions comment il quitte son humanité et les souffrances qui s’y rapportaient au début... mais, il finira par avoir l’habitude de sorte qu’il pouvait le faire sans que personne ne s’en rende compte. Salal Laahu anleyhi wa salama, à chaque fois qu’il recevait la révélation apparaissait très fatigué (précisons qu’il existe une différence entre un texte révélé et un texte inspiré, le CORAN est un texte révélé ; aussi bien la lettre que le message proviennent de Dieu. On n’ y a rien changé, augmenté ou diminué. Il est différent des textes inspirés qui sont comme «al hadissul khutsi» qui ressemble aux autres livres à l’exception des «10 commandements » qui sont gravés sur la pierre, tous les autres sont inspirés ; c’est le prophète qui s’exprime dans sa langue pour transmettre le message.) Le CORAN était très lourd. Comment se faisait sa descente ? On avait demandé au Prophète (P.S.L.) comment se faisait la révélation et il a répondu : «de deux façons : la première est comme une cloche qui sonne très haut et qui fait «cla ! cla ! cla !»» très fortement (Il n’y a que lui qui l’entend). Il ajoute : «je comprends après tout le message. C’est cette forme qui est la plus pénible pour moi.» Les prophètes qui ne sont pas des envoyés (ce qui ne veut pas dire qu’ils ne parlent pas aux créatures, mais ils n’apportent pas un livre nouveau ; ils reprennent le livre des prophètes qui les ont précédés pour l’éclaircir car les hommes y auront introduit des nouveautés, ils les auront travestis ou en auront oublié une partie. C’est cela qu’ils vont rénover). Pour ceux-là, c’est comme ça que se faisait la révélation pour eux. C’était très pénible. C’est pourquoi Seydatouna Aïcha (R.A.*) a dit que quand le froid était à son comble, le Prophète (P.S.L.) transpirait fortement quand il recevait la révélation. «Dans la deuxième forme de révélation, l’ange vient sous la forme d’un fils d’Adam, me parle distinctement et je le comprends parfaitement ». Vous voyez que dans cette deuxième forme l’oeil participe à la réception de la révélation. Il regarde l’ange. De même l’oreille y participe ainsi que tout son corps. C’est ce qui la différencie de la première forme dans laquelle, il n’y a que l’oreille qui reçoit tout le message. Cela était pénible pour le Prophète (P.S.L.) à cause du fait que ce phénomène qui consistait à sortir de l’état humain normal pour épouser celui angélique se produisait uniquement au niveau de l’oreille ; les autres parties du corps semblaient s’écraser.

B.D : Malgré le fait qu’il était le messager de Dieu auprès des hommes, avait-il des difficultés par rapport à sa mission ?

SSM : Les difficultés qu’il avait rencontrées étaient nombreuses. Vous savez que notre Seigneur éprouve ceux qu’Il a choisis. De tous les prophètes, c’est lui qui a connu le plus de difficultés et de peines. Tu entends dire que des fois quand Noh** (A.S.***) se mettait à précher on donnait à un enfant une pierre de plus de 20 kilogrammes pour qu’il le frappe sur la tête. Il s’écroulait et on le croyait mort mais, le soir, dès que la brise lui souffle dessus, il se relevait. Il avait une longue vie. Il a vécu plus de 1000 ans et n’avait même pas perdu la moindre dent.

B.D : unhun !unhun !

SSM : On dit que Yahya (A.S.) a été égorgé, Zakaria (A.S.) a été scié et découpé en 2 parties.

B.D : unhun !unhun !

SSM : La mission de ces prophètes était courte. Ce qui est le plus pénible c’est le «khrognognal»* dont il faisait l’objet en permanence ; qui devait durer toute la vie. On démolit tout ce que tu construis ; tout comme si Dieu avait dressé tous les hommes contre toi pour t’éprouver pour voir comment tu endures et comment tu te perfectionnes. Ces épreuves n’étaient pas destinées à Salal Laahu anlayhi wa salama uniquement mais aussi à sa famille et à ses compagnons (les sahaaba), des épreuves indescriptibles : des fois la femme se met à cuisiner et on déverse du sable dans sa marmite ou quelqu’un vient y vider le contenu de l’estomac d’un animal qu’on vient de tuer. Quand tu passes devant eux ils se mettent à t’insulter et à insulter ce que tu adores. Plus grave encore, ils brûlaient et faisaient noyer certains dans l’eau. Seydina Bilal** (R.A.) rapporte : «Ils avaient un jour allumé un feu, me déshabillèrent et me mirent en bandoulière au dessus de ce feu et rien si ce n’était ma propre graisse ne l’avait éteint. Vous voyez que cela est très douloureux.

B.D : Oh ! c’est très douloureux.

SSM : On t’étouffe dans l’eau... c’est ainsi qu’on a tué Soumayr, la mère de Amar Ibn Yassir, de même que son père Yassir. Ceux qui n’ont pas été tués ont connu des peines indescriptibles. Vous savez que les arabes ont de la considération pour les tribus. Ils protégeaient donc ceux qui appartiennent à leurs tribus mais s’il s’agissait d’un étranger ou d’un esclave, personnne ne s’occupe de lui. C’est pour cette raison qu’ils souffraient le plus, ils souffraient tous. Mouhammad (P.S.L.), au début, quand il ne leur avait pas dit que les dieux qu’ils adoraient n’avaient aucune valeur, ils le regardaient avec une grande considération. S’il passait devant une assemblée on disait : «voilà l’enfant d’Abdoul Mouttalib, c’est à partir du ciel qu’on lui parle». Mais dès qu’il commença à condamner leurs divinités, ils lui déclarèrent la guerre.

B.D : Pourtant lui, il appartenait à une tribu très puissante : les khouraïches.

SSM : La tribu puissante....c’est-à-dire... khouraïchine comprenait beaucoup de tribus. Celle à laquelle il appartenait c’est Banu Hachime... tout le monde n’était pas avec lui.

B.D : unhun !unhun !

SSM : Car lui, il a amené une chose inédite, que personne ne connaissait auparavant. Si l’homme amène une chose de cette sorte avec l’intention de l’imposer, les notables vont nécessairement réagir.

B.D : unhun !unhun !

SSM : Les conservateurs vont réagir. Ceux de sa tribu qui rivalisaient entre eux en disant : nous avons ceci ... vous avez cela, nous avons fait ceci-... vous avez fait cela..... Ils vont pouvoir dire : nous avons un prophète et vous non... Il y avait égalament tous les égarés que l’on poussait sur lui. Un jour, pendant qu’il priait, Abou Jahlil (c’est lui Oumar Ibnoul Hicham) prit l’estomac complet d’un chameau, attendit qu’il se prosternât pour le poser entre ses épaules.

B.D : unhun !unhun !

SSM : Il ne s’était pas encore redressé de la prosternation.... Ils éclatèrent de rire. Contents ! C’est Fatima, une fille de 11 ans qui l’enleva et les injuria violemment. Ils ne se sont pas contentés de cela. Ils sont allés jusqu’à leur faire sortir du village pour les amener dans une vallée au milieu de la brousse. Personne ne leur adressait la parole, personne ne leur vendait d’aliments, personne n’achetait leurs marchandises, personne ne leur vendait rien du tout. Ils s’affaiblirent et rencontrèrent d’énormes difficultés. Ils se mirent à manger des feuilles d’arbres à cause de la faim.

Suivez Les autres episodes sur Tawfeh.com

 L'auteur  sene gueye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
sene gueye
Blog crée le 14/07/2013 Visité 618388 fois 75 Articles 6166 Commentaires 58 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Video - Apparition De Serigne Touba Sur un poisson-sabre ("Talar") à Kayar
Dernier Khassida ecrit par Cheikh Ahmadou Bamba Khadim Rassoul
26 Bonnes Raisons Pour lesquelles Le Musulman doit Se Marier
26 Bonnes Raisons Pour lesquelles Le Musulman doit Se Marier
Determination de la nuit de Laylatul Qadri selon Serigne Touba (RA)